Le festival de musique Jazz in Marciac (JIM) se déroule en principe sur une période de trois semaines, de fin juillet à mi-août, à Marciac  dans le Gers.

Créé en 1978 à l’initiative d’une poignée d’amateurs, le festival, d’abord axé sur le jazz traditionnel,s'est ensuite diversifié sous l’impulsion de Jean-Louis Guilhaumon et d'une équipe de bénévoles de plus en plus nombreuse. Attirant les plus grands musiciens de la planète, le festival est cette année, confinement oblige, purement et simplement annulé.

Rappelons que la programmation 2020 devait accueillir entres autres, Ibrahim Maalouf, Herbie Hancock, Marcus Miller ou encore la géniale pianiste japonaise Hiromi Uehara. Mais aussi des artistes ne faisant pas partie de l'univers du jazz comme Nile Rodgers & CHIC et Lenny Kravitz.

Retour en musique sur un festival unique qui reviendra encore plus fort en 2021 !

 

Le festival de musique Jazz in Marciac (JIM) se déroule en principe sur une période de trois semaines, de fin juillet à mi-août, à Marciac  dans le Gers.

Créé en 1978 à l’initiative d’une poignée d’amateurs, le festival, d’abord axé sur le jazz traditionnel,s'est ensuite diversifié sous l’impulsion de Jean-Louis Guilhaumon et d'une équipe de bénévoles de plus en plus nombreuse. Attirant les plus grands musiciens de la planète, le festival est cette année, confinement oblige, purement et simplement annulé.

Rappelons que la programmation 2020 devait accueillir entres autres, Ibrahim Maalouf, Herbie Hancock, Marcus Miller ou encore la géniale pianiste japonaise Hiromi Uehara. Mais aussi des artistes ne faisant pas partie de l'univers du jazz comme Nile Rodgers & CHIC et Lenny Kravitz.

Retour en musique sur un festival unique qui reviendra encore plus fort en 2021 !

L'histoire

1970, le début

L’histoire commence en 1970, avec l’arrivée de Jean-Louis Guilhaumon, professeur de Français, et passionné de musique. Quelques années plus tard il fonde un foyer de jeunes et décide , avec eux, « Organiser des événements culturels au sein d’un territoire considéré comme un désert culturel ».Jean-Louis Guilhaumon aime le jazz, deux musiciens réputés,le trompettiste américain Bill Coleman et le saxophoniste Guy Lafitte habitent la région : ce sera donc du jazz pour ce premier concert en 1978.

79, année décisive

Fort du succès de cette première édition, un second événement est organisé, mais le premier concert étant à ciel ouvert, et le risque d’aléa climatique important, les organisateurs décident de prendre contact avec un industriel local qui est fermé en août et dont l’atelier est suffisamment grand pour accueillir tout ce monde.

Une asso, un chapiteau, une salle… une réussite !

L’atelier est utilisé comme salle de spectacle durant quelques années, et les concerts gagnent peu à peu en notoriété et en fréquentation. Il faut désormais accueillir un nombre croissant de spectateurs, et l’atelier commence à être trop petit. Ils décident alors de mettre un chapiteau au stade municipal. En 1988 l’association Jazz in Marciac est crée, le festival dure 10 jours et un projet culturel est mis en place le but : « mettre en place un véritable projet culturel à l’échelle du territoire ».

C’est à cette période que d’autres propositions en dehors du festival Jazz in Marciac sont proposées et le succès est aussi au rendez-vous, à cette même période il est décidé de construire un véritable lieu dédié à la musique. Ce sera l’Astrada, une salle de 500 sièges, inaugurée en 2011. 

Maintenant et pour après !

Quels projets pour Jazz in Marciac ? A quoi rêver quand on a déjà su conquérir le cœur des mélomanes et artistes du monde entier ? « Pas au gigantisme » en tout cas, pour Jean-Louis Guilhaumon. « Nous ne cherchons pas à gagner encore quelques milliers de spectateurs ». L’avenir du festival et de son association se joue encore et toujours à l’échelle locale.

« Nous voulons faire en sorte que Marciac devienne un lieu d’expression au sens large du terme, un lieu de formation réputé. Nous voulons permettre aux jeunes de s’exprimer sur notre territoire. »

Un des projets de l’association Jazz in Marciac est par exemple d’apporter la musique jusque dans les classes maternelles : sensibiliser dès le plus jeune âge, permettre une ouverture culturelle et musicale à celles et ceux qui seront au cœur des prochaines éditions.

 

Sélections

Jazz in Marciac playlist Spotify - 1988/2018

accéder à la playlist

 

Jazz in Marciac playlist - 2019

Ibrahim Maalouf - Jazz in Marciac 2011

Marcus Miller - Jazz in Marciac 2012

Hiromi Uehara - Jazz in Marciac 2010

Michel Petrucciani - Jazz in Marciac 1996

Manu Dibango & Soul Makossa Gang - Jazz in Marciac 2019

Fidel Fourneyron - Jazz in Marciac 2019

 Retrouvez la page YouTube du festival avec de nombreuses vidéos disponibles ICI

Les légendes du jazz de France Culture, Chick Coréa - Jazz in Marcia 1995

Archives INA

Les archives de l'INA témoignent de la rencontre improbable entre les plus grands musiciens du monde du jazz et leur public de passionnés et les habitants d'un villlage qui ont su les accueillir avec chaleur et simplicité.

Le festival Jazz in Marciac depuis 1978 à nos jours avec : Jean-Louis Guillaumon, fondateur de Jazz in Marciac. Lily Coleman, épouse de Bill Coleman et les musiciens Ray Charles, Stephane Grapelli, Oscar Peterson, BB King, Wynton Marsalis, Buena Vista social Club et Al Jarreau. - INA - Claire Sardain

1978 : première édition du festival de jazz à Marciac dans le Gers. Interview de Jean Louis Guilhaumon, maire de Marciac et fondateur du festival : "Notre but est d'initier un large public à la musique jazz de La Nouvelle Orléans". - INA - France 3 Toulouse

Archive Jazz in Marciac : le trompettiste Bill Coleman
Interview du trompettiste Bill Coleman chez lui dans le Gers à Cadeillan en compagnie de sa femme Lily. - France 3 Toulouse - INA

 Archive Jazz in Marciac : le saxophoniste Guy Lafitte
Jean-Paul Terray interviewe le saxophoniste Guy Lafitte sur la gastronomie gasconne devant une assiette de foie gras d'oie.  - France 3 Toulouse - INA

Archive Jazz in Marciac : le saxophoniste Guy Lafitte
Jean-Paul Terray interviewe le saxophoniste Guy Lafitte sur la gastronomie gasconne devant une assiette de foie gras d'oie.  - France 3 Toulouse - INA

Archive Jazz in Marciac : le festival fête ses dix ans
1987 : le festival fête ses 10 ans en compagnie du vibraphoniste Lionel Hampton. - France 3 Toulouse - INA

Archive Jazz in Marciac : l'alliance entre le jazz et le vin
1989 : 11 édition du festival. Guy Dardigues, viticulteur raconte sa rencontre avec le saxophoniste ténor Illinois Jacket, originaire de Louisiane. - France 3 Toulouse - INA

Archive Jazz in Marciac : Michel Petrucciani
1989 : radioscopie du pianiste Michel Petrucciani. - France 3 Toulouse - INA

Archive jazz in Marciac : leçon de jazz avec Oscar Peterson
1994 : Oscar Peterson au piano donne une définition du jazz aux élèves de la classe de jazz de l'école de Marciac.  - France 3 Toulouse - INA

Archive Jazz in Marciac : Ray Charles
1995 : Ray Charles est invité du festival et parle de sa relation particulière avec son public français. - France 3 Toulouse - INA

 Jazz In Marciac, 10 ans de festival en images - Archive vidéo INA

 

 

 

Site officiel du festivalhttp://www.jazzinmarciac.com/

Le JIM sur les réseaux sociaux  :  Facebook  / Twitter  / Instagram