Depuis presque le début, les sons et les musiques font partie du jeu vidéo. De la musique entraînante de Mario, en passant par Zelda ou encore Final Fantasy, la musique crée une ambiance particulière et nous fait rentrer dans l’histoire.

sources :  radio-canada / hitek / wikipediafrance musiquejeux video.com

Depuis presque le début, les sons et les musiques font partie du jeu vidéo. De la musique entraînante de Mario, en passant par Zelda ou encore Final Fantasy, la musique crée une ambiance particulière et nous fait rentrer dans l’histoire.

sources :  radio-canada / hitek / wikipediafrance musiquejeux video.com

Histoire

La musique est aujourd'hui une partie importante du résultat final d'un jeu vidéo (un peu comme au cinéma, pour un film), la musique accompagne le joueur, crée une atmosphère convaincante et parfois guide le joueur à travers les différents niveaux. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Les premiers sons des jeux vidéos sont ceux des bornes d’arcade des années 70 équipées d'enceintes. Leur but : attirer l’attention des joueurs. Tout change en 1975 avec la première console de salon d’Atari et le jeu Pong, le « BIP » arrive ponctuant le jeu.

Les premiers sons 8-bit

C’est le début, mais ces petits « BIPS » de Pong annoncent l’arrivée de la musique comme ambiance dans les jeux vidéo, mais la contrainte technique (les consoles ne peuvent émettre que deux ou trois notes à la fois) et les petites capacités de stockage limitent grandement le rendu.

Néanmoins,la musique devient rapidement importante dans l’ambiance et la tension des jeux. Par exemple dans Space Invaders (1980) la musique composée de 4 notes accélère à mesure que les ennemis arrivent, ce qui à pour but d’augmenter la tension.

 

De 8-bit à 16-bit

20200424KōjiKondōDans les années 1980, grâce à l’évolution informatique, les musiques commencent à prendre de l’importance, générées par les puces (dites « chips » en anglais, d’où le nom de ce genre : chiptune). Mais la mémoire est courte, les musiques sont donc courtes et tournent en boucles.

Au delà de l’évolution technique un vrai choix est fait de mettre en avant la musique comme élément important du jeu. Le premier compositeur embauché par Nintendo s'appelle Kōji Kondō. Il se concentre uniquement sur le son et la musique des jeux, et compose en 1985 la musique de Super Mario Bros, aux influences tropicales. Il compose ensuite la musique de The Legend of Zelda en 1987. La musique de Kôji Kondō rencontre un tel succès qu’il l'enregistre avec le Tokyo Strings Ensemble et la joue en concert à Tokyo en 1987, donnant naissance au premier concert de musique de jeux vidéo !

 

Pour certains jeux, ou la mécanique est répétitive, (Super Mario) on a une mélodie courte et facilement mémorisable. Mais d’autres types de jeux, avec des univers variés et plus larges nécessitent une musique plus harmonieuse. C’est à cette époque que de nombreux compositeurs classiques sont recruté tels que Nobuo Uematsu (Final Fantasy), ainsi que le compositeur et chef d'orchestre Kōichi Sugiyama. qui compose en 1986 la musique pour Dragon Quest,

L’arrivée du CD 

20200424MichiruYamaneL’avancée technique des nouvelles consoles (Sega Saturn et la Playstation) permet de jouer des musiques avec de vrais instruments, un tournant ! Il est maintenant nécessaire de créer une musique capable d'enrichir les univers imaginés et d'accompagner leurs personnages.

Embauchée par Konami, la compositrice Michiru Yamane compose en 1997 la musique de Castlevania : Symphony of the Night. Etudiante Elle crée une bande sonore de 44 mouvements pour accompagner l'univers baroque-fantastique du héros, avec une vraie richesse musicale. On la retrouve également en 2002 à la composition de Winning Eleven 6, l’ancêtre de PES.

 

La musique devient participative

Une nouvelle dimension arrive alors avec certains jeux tels que Parappa the Rapper (1996) et The Legend of Zelda : Ocarina of Time (1998), on vous demande alors de jouer de la musique pour avancer dans l’histoire. Le jeu Parappa requiert une participation rythmique (appuyer des boutons à des moments précis afin "d’activer" la musique), quant à Zelda une participation mélodique (jouer des mélodies sur l’ocarina du héros afin de déclencher des effets précis).

20200424GuitarHeroDans les années 2000 des jeux comme Beatmania (1997), GuitarFreaks (1998), Guitar Hero (2005) ou  Rock Band (2006), pousse le concept plus loin avec parfois de « vrais » instruments comme manettes de jeux.

 

 

L’arrivée des orchestres

Un nouveau cap est passé grâce à la reconnaissance mondiale du jeu vidéo. Une reconnaissance qui lui permet d'attirer plusieurs grands noms de la musique de cinéma et d'autres genres, tels que Trent Reznor (Quake, 1996), Michael Nyman (Enemy Zero, 1997) Danny Elfman (Fable, 2004), Howard Shore (Soul of the Ultimate Nation, 2006), et même Hans Zimmer (Call of Duty : Modern Warfare 2, 2009). Par ailleurs, le Budapest Symphony Orchestra et le Hungarian Radio Choir sont invités en 2000 à enregistrer la musique composée par Jesper Kyd pour le jeu Hitman 2. Les compositeurs de musique de jeux vidéo élargissent eux aussi leur regard et sont invités à passer au grand écran, à l'exemple de Michael Giacchino (Medal of Honor, puis Alias, Lost, et StarTrek).

 

 

De plus en plus d’orchestres sont utilisés pour les bandes sons des jeux, et finalement ces musiques sont de plus en plus jouées dans les lieux de concerts. Ainsi en 2005, le musicien Tommy Tallrico et le compositeur Jack Wall organisent le Video Games Live avec le Los Angeles Philharmonic Orchestra, mettant en scène les meilleures musiques des jeux vidéo. Le festival génère un tel succès qu'il voyage depuis 2005 partout dans le monde, à guichets fermés.

En 2012, la consécration, l’industrie de la musique de jeux vidéo reçoit finalement sa première et sa plus grande consécration : le compositeur Austin Wintory remporte un Grammy Award pour sa musique du jeu Journey.

 

Petite sélection

Découvrez ou redécouvrez les musiques de jeux vidéo les plus marquantes. Au delà des simples thèmes principaux (même si certains vont revenir dans cette sélection), certains jeux possèdent des perles musicales, la sélection est classée de façon aléatoire car il était impossible de départager les titres !

Elder Scrolls V Skyrim - Dragonborn

 

 Legend of Zelda Main Theme Medley - 25th Anniversary

 Crash Bandicoot 3 (Warped) - Title Theme

 Rayman - Band Land

 Trine 2 - Main Theme

 Assassin's Creed III: Main Theme | Ubisoft [NA]

 The Legend of Zelda Ocarina of Time - Gerudo Valley

 Halo 3 - Theme Song

 

 Mega Man 2 - Dr. Wily's Castle

Uncharted 3 - Nate's Theme

Tetris Thème Officiel

Silent Hill 2 OST - Theme Of Laura

Far Cry 3: Blood Dragon OST - Blood Dragon Theme

Final Fantasy X OST : To Zanarkand

 Final Fantasy VII Original Theme

 

Sonic The Hedgehog OST - Green Hill Zone

 

Jojo's Bizarre Adventure : Giorno's Theme

 

Metal Gear Solid Main Theme

 

Plus

40 ans de musique de jeux vidéo en 10 minutes  -  Radio-Canada  -  Publié le 15 août 2018

Qu'est-ce qui a changé dans la musique de jeux vidéo depuis 40 ans? Le meilleur moyen de le savoir est peut-être de regarder la plus récente vidéo de Vinheteiro, un pianiste très populaire sur YouTube.

De Pac-Man (1980) à Cuphead (2017) en passant par The Legend of Zelda (1986), DOOM (1993) et Angry Birds (2009), le pianiste brésilien présente un florilège rempli de nostalgie.

 

Master Class sur le thème des métiers cachés du jeu vidéo.

Olivier Derivière : la musique dans les jeux vidéo

Olivier Derivière a composé les musiques de Assassin’s Creed IV, Freedom Cry, Remember Me ou Alone In The Dark. Il présente un état des lieux de la musique des jeux vidéo (quelle place, quelles méthodes ; quels rôles, qui sont les acteurs ?) ainsi qu’une approche personnelle de ses compositions.

Ce master class exceptionnel se conclut par une mise en situation axée autour d’un jeu indépendant (Harold).